Lens s'est vu trop beau

29 juillet 2012 - 22:30

Après avoir mené rapidement 2-0 face à des Manceaux

Lens s'est vu trop beau

(EQ)

Après avoir mené rapidement 2-0 face à des Manceaux pas encore au point, les Lensois ont subi une cruelle désillusion. Ils ont finalement concédé le nul (2-2) à Bollaert par excès de confiance, craquant en fin de match face à la détermination des joueurs du Mans. (Photo Presse-Sports)

Les Lensois, déterminés à bien commencer leur saison à domicile, ont démarré leur match sur les chapeaux de roue. Un but de la recrue Valdivia dès la 6e minute, bien servi par Pollet, puis un corner transformé par Yahia au bout d'un quart d'heure ont mis le RC Lens sur de bons rails. On a même cru que les Manceaux, complètement dépassés, et leur jeune gardien Beunardeau, qui évolue habituellement en réserve, allaient souffrir pendant tout le match. Après une intersaison catastrophique et un repêchage en Ligue 2 in extremis, les Sarthois, perdus sur le terrain, ont mis 20 minutes pour réaliser que la saison avait réellement commencé.

Un niveau technique faible

A la surprise générale, Cissé a lancé une offensive, conclue d'une frappe en force de Sylla, qui parvient à tromper Riou et toute la défense lensoise, complètement passive (19e). Un peu inespéré, ce but manceau a déstabilisé les Sang et Or, qui n'ont plus réussi à enchaîner les passes et jouer rapidement comme en début de match. Le niveau est brusquement retombé, les erreurs techniques se sont multipliées d'un côté comme de l'autre, avec des défenses fébriles et des attaques brouillonnes. Il a fallu attendre la dernière demi-heure pour que les deux équipes se réveillent, Lens parvenant sans trop de difficulté à tenir son but d'avance. Le Lensois Pollet, seul véritable attaquant de cette équipe, s'est bien démené, mais la fatigue a fini par se faire sentir, comme chez tous ses coéquipiers.

Le mental était manceau

Les Manceaux ont une nouvelle fois su profiter de cette baisse de vigilance pour trouver la faille sur un dégagement de Beunardeau mal repoussé. Derouard, tout juste entré en jeu, a placé une superbe volée des 18 mètres imparable pour Riou. Cette égalisation arrachée au mental en fin de rencontre a permis aux Manceaux de prendre un premier point précieux pour la confiance, qui ne doit toutefois pas faire oublier leurs lacunes techniques. Les Lensois, eux, pensaient avoir conjuré le sort en réalisant un bon match à domicile, mais sont vite retombés dans leurs travers de la saison dernière.

Commentaires

Aucun événement